Tesla se réjouit des projets d'autos électriques des concurrents allemands (dirigeant)
16/09/2015 14:39

Tesla se réjouit de l'engagement de grands groupes allemands à développer des automobiles 100% électriques, au service de la conception des transports qu'il défend, a affirmé mercredi un de ses responsables.

"Pour nous, c'est une grande victoire de voir les noms les plus respectés du secteur automobile allemand reconnaître que l'électrique, c'est l'avenir, et s'engager publiquement à (en) produire", a déclaré Ricardo Reyes, vice-président de l'entreprise californienne chargé du marketing, lors d'un entretien avec l'AFP à Francfort.

Au salon automobile dans la ville allemande, le groupe Volkswagen expose deux prototypes de voitures électriques haut de gamme: une berline Porsche, la "Mission E" et un 4x4 urbain badgé Audi, l'"E-tron quattro concept".

Selon Audi, ce véhicule sortira en 2018 avec une autonomie annoncée de 500 km. Cette révélation est intervenue alors que Tesla est sur le point de livrer les premiers exemplaires de son propre "crossover", le "Model X", à des clients américains.

La Porsche semble quant à elle cibler la "Model S" de la start-up californienne, sortie en 2012 et qui s'est écoulée à 30.000 unités en 2014. Tesla vise plus de 50.000 voitures, Model S et X, vendues cette année.

Mercedes a aussi indiqué travailler sur une voiture électrique à grande autonomie, et BMW a affiché ses ambitions dans le même domaine.

M. Reyes a assuré que son entreprise, qui n'est pas encore rentable mais bénéficie des faveurs des investisseurs avec une valorisation de plus de 30 milliards de dollars à Wall Street, n'était pas inquiète de la concurrence de ces puissants groupes allemands sur son créneau.

"Pour nous, la concurrence est déjà là (...) Nous essayons de rivaliser avec les meilleures berlines de luxe à carburant du monde, et de montrer qu'une voiture électrique les remplacerait avantageusement", a-t-il dit.

Tesla ambitionne de faire passer ses ventes monndiales annuelles à 500.000 unités à l'horizon 2020.

Pour ce faire, elle veut sortir dans deux ans une voiture plus petite, la "Model 3", à 35.000 dollars (31.000 euros) alors que les prix des modèles actuels, entre 70.000 et 140.000 dollars, les réservent aux plus aisés.

"Depuis le début, l'idée n'a pas été seulement de construire autant de Tesla que possible, mais de faire comprendre que les voitures électriques sont une meilleure solution que les autos à combustion interne (...), nous ne pouvons pas le faire seuls", a remarqué M. Reyes.

tq/mtr/pb

© 2015 AFP