Constructeurs
Renault met un pied au Nigéria
18/07/2019 - Christophe Jaussaud

 

A partir du mois d'octobre 2019, des Logan et Duster, frappés du losange, vont être assemblés au Nigéria dans une usine du groupe Coscharis, le partenaire de Renault dans le pays. Il sera aussi en charge de la distribution de la gamme française qui sera complétée par la Kwid et le petit pick-up Oroch qui seront importés du Brésil.

 

Quatre modèles qui vont permettre à Renault de mettre un pied dans ce pays stratégique à fort potentiel. "Avec une population de plus de 200 millions d'habitants, le Nigéria est un pays africain stratégique où le groupe Renault va étendre sa présence" a indiqué Fabrice Cambolive, directeur des opérations de la région Afrique-Moyen-Orient-Inde-Pacifique du français. "Coscharis Group est un acteur reconnu dans l'assemblage et la distribution de véhicules automobiles. Grâce à leur expertise et à nos produits adaptés aux besoins locaux, nous serons en mesure de répondre immédiatement à la demande de nos clients au Nigeria."

 

De quoi augmenter la performance de Renault en Afrique où le losange affirme avoir 18 % de part de marché. Cela étant, il va falloir être patient avec le Nigéria qui, pour l'heure, est un nain automobile. En effet, durant le premier semestre 2019, le pays a enregistré 7 280 immatriculations VP+VUL, en baisse de 6,1 %. Un mauvais début d'exercice après une très bonne année 2018 où le marché avait bondi de 107 % avec 17 000 immatriculations.