Constructeurs
Electrique : Renault mise sur JMCG pour percer en Chine
17/07/2019 - Alice Thuot

 

En décembre 2018, Renault annonçait son partenariat avec le constructeur chinois JMCG (Jiangling Motors Corporation Group), à travers une prise de participation dans sa filiale spécialisée dans les véhicules électriques. Créée en 2015 et baptisée JMVE, celle-ci bénéficie aujourd’hui d’un engagement encore plus fort du groupe français. Ce dernier vient d’annoncer une augmentation de son capital social dans JMVE d’un montant d’un milliard de yuans, soit environ 128,5 millions d’euros. Avec cette nouvelle opération, la filiale spécialisée dans les véhicules électriques est donc considérée comme une co-entreprise entre le constructeur chinois JMCG et le groupe français.

 

« La Chine est un marché clé pour le groupe Renault. Ce partenariat avec JMCG dans le domaine des véhicules à énergie nouvelle soutiendra notre plan de croissance en Chine et nos capacités dans le domaine de l’électrique », explique le groupe français par la voie de François Provost, senior vice-président de la région chine pour le groupe.

 

Une porte d’entrée sur la Chine

 

Grâce à cette coentreprise, le groupe Renault entend bien bénéficier à la fois de l’image du constructeur, déjà bien établi en Chine, mais aussi de son outil de production. JMVE a fabriqué 38 000 véhicules électriques en 2017 et 50 000 unités en 2018, notamment commercialisés sous la marque EVeasy.

 

Le groupe, et plus globalement l’Alliance, n’en est pas à son coup d’essai en matière de coopération stratégique dans l’électrique. Pour rappel, en août 2017, l’Alliance s’était associée à Dongfeng pour la création d’une autre co-entreprise spécialisée dans ce type de véhicules.