Constructeurs
Les constructeurs sud-coréens dans le dur
11/07/2019 - Gredy Raffin

 

Les cinq constructeurs automobiles sud-coréens ont connu des temps meilleurs. A l'heure de dresser le bilan semestriel, ils ont enregistré un net repli de leurs ventes, au mois de juin. Par rapport à l'an passé, les immatriculations ont fondu de 8,8%, rapporte l'agence Yonhap. Hyundai Motor, Kia Motors, GM Korea, Renault Samsung Motors et SsangYong Motor ont vendu au total 680 455 véhicules en juin, contre 745 753 l'an dernier. Au cumul, de janvier à juin 2019, leurs immatriculations ont diminué de 4,9 % à 3 867 915 unités.

 

Leurs ventes à l'étranger ont reculé de 9,5%, à 555 492 unités. Pour ces constructeurs, la baisse de la demande dans des marchés importants, tels que la Chine, est à mettre directement en cause. Et au terme de ce premier semestre, ils ont continué à manifester de l'inquiétude vis-à-vis des effets pervers de la bataille commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Mais en réalité, le marché domestique n'a pas été plus salvateur. Leurs immatriculations en Corée du Sud ont en effet baissé de 5,2 % en juin, à 124 963 unités.  

 

Les importateurs n'en ont pas profité pour autant. Les ventes de véhicules importés en Corée du Sud ont chuté de 17% au mois de juin, à 19 386 unités. Les analystes de l'Association coréenne des importateurs et distributeurs automobiles (KAIDA) pointent du doigt l'insuffisance de l'offre, notamment chez Audi, Mercedes et Volkswagen. La proportion de VN alleamd à chuté de 10 points, à 53 % de pénétration.

 

Pendant la période semestrielle, les ventes de voitures importées ont diminué sur un an de 22 %, à 109 314 unités. Les véhicules importés ont donc représenté 14,86 % des ventes totales de VP sur le marché local, soit une baisse de 18,15 %, en comparaison l'exercice 2018.