Constructeurs
Le marché espagnol est en panne
11/07/2019 - Christophe Jaussaud

 

Après une cuvée 2018 plutôt réussie, avec 1 321 438 VP immatriculés (+ 7 %), le marché espagnol ne confirme pas en 2019. En effet, après 6 mois d'activité le marché affiche une baisse de 5,7 %, à 692 472 unités selon les chiffres de l'Anfac.

 

Malgré une relative bonne tenue du marché des professionnels (214 932 unités ; +1,7 %) et des loueurs (182 095 unités ; -2,2 %), ce premier semestre 2019 est plombé par le canal des particuliers en baisse de 12,3 %, à 295 445 immatriculations contre 337 064 un an plus tôt. La seule bonne nouvelle concerne le marché des VUL qui progresse de 2,3 % à 115 762 unités.

 

Dans ce contexte, Seat (+1 %) reste la première marque du pays assez largement devant Peugeot (+0,6 %) et Renault (-1,8 %). VW descend du podium à cause d'un repli de 14,4 % depuis janvier. Logiquement, la Seat Leon demeure le modèle le plus vendu juste devant la Dacia Sandero et le Nissan Qashqai.

 

Au sujet des carburants, en Espagne comme ailleurs en Europe, le Diesel ne cesse de reculer. Ainsi, depuis le début de l'année, les véhicules fonctionnant au gazole ont représenté 27,7 % des immatriculations et ceux utilisant de l'essence 61,7 %. Les autres énergies (BEV, PHEV, GNV, etc.) ont progressé de 42 % sur le premier semestre avec 73 021 unités (VP, VUL, VI et bus) livrées à travers le pays.