Constructeurs
9 mois de baisse pour le marché chinois
12/04/2019 - Catherine Leroy

 

Les ventes d'automobiles en Chine ont chuté pour le neuvième mois consécutif en mars, reculant de 5,2% sur un an, selon l'Association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM). Le premier marché mondial continue son repli sur fond de conjoncture morose avec un total de 2,52 millions de véhicules immatriculés.

 

Les ventes avaient plongé de 13,8% en février et de 15,8% en janvier. La chute de mars est la moins brutale depuis sept mois.

 

Le secteur automobile est à la peine depuis 2018 : les ventes totales sur 12 mois ont reculé de 2,76%, à 28,08 millions de véhicules, dans un contexte de ralentissement économique et de guerre commerciale avec les Etats-Unis. Il s'agissait du premier repli depuis trois décennies, après la croissance de 2017 (+3%) et l'envolée de 2016 (+14%).

 

Le gouvernement chinois a cependant annoncé en mars des réductions de TVA dans plusieurs secteurs d'activité, une mesure qui pourrait aider l'industrie automobile. Mais dans le même temps, le gouvernement chinois a annoncé qu'il diminuait fortement les aides à l'achat de véhicules électriques en 2019 avant de les supprimer totalement en 2020.

 

Pour bénéficier de l'aide, ces véhicules doivent aujourd'hui afficher une autonomie de 250 km contre 150 km précédemment. Et les modèles pouvant effectuer plus de 400 km sont soutenus à haueur de 3 300 euros contre 6 600 euros précédemment.

 

Les ventes de véhicules à "énergies nouvelles" (électriques et hybrides) ont  poursuivi cependant leur progression le mois dernier (126 000 unités), en affichant une forte hausse de 85,4% sur un an, selon la CAAM.