Constructeurs
La marque VW recule au premier trimestre
11/04/2019 - Christophe Jaussaud

 

Avec des ventes en baisse de 7,2 % en mars 2019 et de 4,5 % sur le premier trimestre, la marque Volkswagen débute l'année difficilement. Avec 1,456 million de véhicules livrés, il manque 68 900 unités pour égaler la performance de l'année 2018.

 

Toutefois, Jürgen Stackmann, responsable des ventes de la marque, reste positif : "Comme attendu, la forte incertitude à l’achat, dans un environnement économique incertain, de certains consommateurs chinois, se poursuit et a impacté nos chiffres de livraisons sur le premier trimestre. Néanmoins, nous continuons à progresser en termes de parts de marché en Chine."

 

Si VW grignote quelques parts de marché en Chine, les volumes reculent sensiblement. En effet, la baisse est de 6,9 % après trois mois d'activité. La marque a livré 703 400 véhicules, soit 52 300 de moins qu'il y a un an.

 

"Au niveau mondial, nos carnets de commande sont bien remplis" explique Jürgen Stackmann dans un communiqué, "et nous travaillons quotidiennement pour étendre nos capacités de production de moteurs essence afin de pouvoir livrer rapidement les véhicules commandés par nos clients. Le nouveau T-Cross sera lancé en Europe dans les prochaines semaines et devrait nous donner de l’élan."

 

En attendant l'élan du T Cross, VW a vu ses livraisons trimestrielles reculer dans quasiment toutes les zones géographiques. En Europe, il manque 8 500 voitures pour égaler la performance de 2018. Le rebond en Russie (+3,7 %) n'a, par exemple, pas permis de redresser la barre en Europe Centrale et de l'Est. De la même manière, les 2,3 % de gagnés aux USA ne permettent pas d'inverser la tendance de l'Amérique du Nord (-1,6 %).

 

Au chapitre des bonnes nouvelles, l'Amérique du Sud affiche une croissance de 4,3 % au premier trimestre grâce à la très bonne performance sur le marché du Brésil où la marque a progressé de 26,5 %.