Constructeurs
Hyundai Motor va installer une station hydrogène au Parlement sud-coréen
11/02/2019 - Gredy Raffin

 

Le gouvernement sud-coréen et le groupe Hyundai Motor se sont entendus. Le constructeur a reçu l'aval des autorités pour établir une station de recharge hydrogène au Parlement, a rapporté l'agence locale, Yonhap. Une décision interprétée comme un geste symbolique qui souligne la volonté de Séoul de promouvoir l'économie de l'hydrogène.

 

Cette décision "sera l'occasion de déclencher une innovation en matière de réglementation, a déclaré le ministre du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie, Sung Yun-mo, au cours d'une conférence de presse à Séoul. Nous allons créer un banc d'essai pour l'innovation afin de nous assurer que la réglementation ne freine pas la mise sur le marché de produits innovants et de nouvelles technologies." Le président Moon Jae-in a appelé de ses vœux à la mise en place dans le pays d'un "bac à sable" réglementaire pour stimuler l'innovation.

 

La station sera construite à l'Assemblée nationale d'ici le mois de juillet et pourra fournir de l'hydrogène à plus de 50 véhicules par jour, selon les informations communiquées par Hyundai Motor et le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie. Le constructeur qui endosse le rôle de chef de file du mouvement technologique a aussi reçu le feu vert pour construire deux stations hydrogène dans le sud de la capitale.

 

Pour mémoire, il existe actuellement 16 stations hydrogène en Corée du Sud. Jusqu'à 70 nouvelles stations seront construites cette année et 310 devraient être en place d'ici 2022, selon le ministère. A cette échéance, la Corée du Sud entend compter 80 000 véhicules à pile à combustible en circulation sur les routes du pays.