Journal des Flottes
La captive de Volkswagen met la main sur FleetLogistics
11/02/2019 - Alice Thuot

 

Après avoir acheté puis revendu en 2015 LeasePlan pour des raisons de restriction budgétaire, la financière du groupe Volkswagen prouve une nouvelle fois son intention d'aller plus loin dans la gestion de flottes. CarMobility, sa propre entreprise de gestion de flottes indépendante créée en 2006, fusionnera avec FleetCompagny et sa marque FleetLogistics.

 

La captive du groupe allemand a ainsi annoncé avoir acquis 60 % de ce gestionnaire de flotte appartenant à TUV SUD Auto Service, filiale de TUV SUD. Ce dernier conserve d’ailleurs les 40 % restants. Objectif de cette opération pour Volkswagen Financial Services, étendre ses compétences à l’échelle internationale alors que CarMobility n’opère aujourd’hui qu’en Allemagne avec 40 000 contrats dénombrés fin 2018.

 

De son côté, FleetCompagny, fondée en 1996, peut se targuer de compter des clients dans plus de 70 pays et une flotte de 200 000 véhicules gérés via la marque FleetLogistics et ses 360 collaborateurs.

 

« Un besoin d’économies d’échelle »

 

Cette stratégie est expliquée par Lars Henner Santelmann, le président du directoire de Volkswagen Financial Services. « CarMobility a évolué de manière positive en Allemagne, a développé une base de clients importante et a créé de nouveaux produits sur le marché. Mais pour poursuivre sur cette lancée, nous avons besoin d'économies d'échelle qui ne peuvent être réalisées efficacement qu'en développant nos activités à l'international. » CarMobility et FleetCompagny sont donc vouées, avec cette opération, à regrouper leurs services de gestion de flotte, mais aussi à développer des offres de mobilité intermodales pour leurs clients. Ce qui aboutira à la création d’une plateforme internationale associant gestion des voyages et des flottes.

 

Les deux actionnaires, Volkswagen Financial Services et TUV SUD Auto Service, ont convenu de maintenir la neutralité de la marque FleetLogistics au niveau de son portefeuille de véhicules mais aussi de l’indépendance des deux sociétés de leasing. La réalisation de l'opération est toutefois encore soumise à l'approbation du contrôle des concentrations par les autorités de la concurrence compétentes.