Constructeurs
Daimler impacté sur le deuxième trimestre
26/07/2018 - Christophe Jaussaud

 

Les ventes sont pourtant correctes avec 833 005 unités comptabilisées (+1 %), comme le chiffre d'affaires qui atteint 40,76 milliards d'euros (-1 %), mais pourtant Daimler affiche un bilan trimestriel peu flatteur. En effet, au cours du deuxième trimestre, le bénéfice net part du groupe a plongé de 29 %, à 1,73 milliard d'euros.

 

"Le deuxième trimestre a été marqué par une série de facteurs externes qui avaient un grand impact sur notre résultat", explique Bodo Uebber, directeur financier du constructeur. Parmi eux on retrouve des effets de change négatifs, des droits de douane plus élevés, ainsi que le paiement à l'Etat fédéral allemand de 418 millions d'euros dans le cadre d'un accord sur le système de péage autoroutier (TollCollect).

 

La branche VP du groupe a souffert des tarifs imposés par la Chine sur les importations de voitures fabriquées aux Etats-Unis, ainsi que de taux de change moins favorables, indique le groupe. Le bénéfice d'exploitation de cette activité VP a baissé de 20 %, à 1,90 milliard d'euros. Dans le même temps, les utilitaires ont enregistré une baisse de 56 % de leur bénéfice d'exploitation, sur fond d'investissements dans de nouvelles technologies et de rappels d'unités dans le cadre du scandale du diesel. Le ministère allemand des Transports avait ordonné en juin le rappel immédiat en Europe de 774 000 véhicules diesel Daimler, dont principalement des fourgons Vito équipés de logiciels capables de fausser les niveaux d'émissions.

 

Dans ce contexte, Daimler a confirmé les chiffres avancés en juin dernier quant à son bénéfice d'exploitation pour l'ensemble de l'exercice. Sous l'effet, notamment, du conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, Daimler s'attend à un Ebit "légèrement inférieur" à celui de 2017. Rappelons que 2017 avait été une année record avec un bénéfice net de 10,9 milliards, en hausse de 24 %. (avec AFP)