Constructeurs
Tesla aura son usine chinoise
11/07/2018 - Gredy Raffin

 

Nouveau pied-de-nez à la politique de Donald Trump. Après les annonces de Harley Davidson de délocaliser une partie de sa production, Tesla vient de faire un pas de géant vers l'établissement d'une usine de l'autre côté du Pacifique, mettant à mal le discours du président des Etats-Unis. Elon Musk vient, en effet, selon Bloomberg, de signer un accord préliminaire avec le gouvernement de Shanghai qui doit l'amener à s'installer dans l'empire du Milieu, a-t-on appris ce 10 juillet 2018. Cette usine s'ajoutera au site américain et matérialisera les ambitions de développement à l'étranger du patron de Tesla.

 

D'après les premières informations, la capacité prévue par Tesla est de 500 000 véhicules électriques par an, a indiqué le gouvernement de Shanghai dans un communiqué. Le constructeur américain cherche ainsi à étendre sa capacité et à atteindre plus efficacement les marchés mondiaux, puisque la seule usine d'assemblage de voitures de Tesla se trouve à Fremont, en Californie, avec une usine de batteries géante dans le Nevada voisin.

 

17 % du CA 2017

 

Cet investissement intervient dans un contexte de croissance de Tesla en Chine, le premier marché mondial pour les véhicules électriques. Les données de LMC Automotive rapportent que la marque californienne y a écoulé 14 779 unités, l'an passé, lui permettant de revendiquer 3 % de part de marché et la 10e place sur le segment des VE. Un volant d'activité qui a généré 17 % du chiffre d'affaires de Tesla, l'an passé.

 

La politique commerciale menée par les Etats-Unis n'est pas étrangère à la décision qui a certainement été accélérée. La semaine dernière, en réponse aux tarifs imposés par les Etats-Unis, la Chine a augmenté les droits d'importation sur les voitures fabriquées aux Etats-Unis à 40%. Une usine en Chine réduit également les coûts d'expédition et rend potentiellement les composants d'approvisionnement plus économiques.

 

Pour mémoire, avant cela, Tesla avait annoncé qu'il prévoyait de finaliser la construction d'une usine en Europe à la fin de 2018.