Constructeurs
General Motors et Cruise Automation préparent-ils San Francisco au robot-taxi ?
10/07/2018 - Gredy Raffin

 

Tout se prépare dans l'intimité d'un parking. General Motors a installé un parc de 18 stations de recharge rapide dans le quartier d'Embarcadero, selon les informations de nos confrères d'Automotive News, laissant à penser que le constructeur s'apprête à lancer une flotte de véhicules électriques dans la ville de San Francisco. Mais l'implication de Cruise Automation, la jeune entreprise technologique rachetée par GM en 2016 pour 1 milliard de dollars, trahit la possibilité que cette flotte soit totalement autonome.

 

Les observateurs américains en sont convaincus, à l'image de Grayson Brulte, co-fondateur de la société de conseil en autonomie Brulte & Co, cité dans la presse locale. "Il semble que Cruise s’apprête à commercialiser des services de transport autonome pour le public et ce sera à San Francisco”, a déclaré le consultant. Chez General Motors, un porte-parole a déclaré à Automotive News que le constructeur automobile travaille toujours à la commercialisation de son service de voiture sans chauffeur et que la compagnie n’a pas encore décidé de l’acquérir ou de trouver à s’associer avec des partenaires. D'autres sources proches du dossier ont confirmé que le véhicule autonome de GM et Cruise Automation a testé son propre système de gestion des flottes et l’application "Cruise Anywhere".

 

Pour mémoire, en décembre dernier, les hauts dirigeants de General Motors avaient annoncé que le groupe enregistrerait ses premières rentrées d'argent avec un tout nouveau service de mobilité dès 2019. Les projections tablent sur un chiffre d'affaires de "plusieurs centaines de milliers de dollars" par robot-taxi mis à la route. GM trace son chemin à San Francisco, selon toute vraisemblance.