Connectivite
TomTom marque le pas
13/11/2017 - Alexandre Guillet

 

Par opposition à une actualité chargée d'annonces prometteuses, le troisième trimestre n'aura pas été très porteur pour TomTom. Le groupe a ainsi enregistré un repli de 9% de son chiffre d'affaires par rapport à la même période de référence 2016, à 217 millions d'euros. Ce qui porte le total cumulé de l'année à 683,8 millions, en déclin de 5%.

 

Par ailleurs, on note que le chiffre d'affaires tend à s'équilibrer entre les deux activités majeures du groupe néerlandais. En effet, la mauvaise passe de TomTom est à chercher du côté de la division "Consumer", qui perd 29% lors du troisième trimestre et 22% sur l'ensemble des neuf mois (toujours versus 2016). De fait, son chiffre d'affaires s'est établi à 97,2 millions d'euros au terme du T3 et atteint 321,5 millions au cumul 2017. Dans le même temps, la division "Automotive & Licensing" gagnait 23% en rythme trimestriel et autant sur l'ensemble de l'exercice, jusqu'à revendiquer 81,1 millions d'euros pour 197,2 millions d'euros au total. L'évolution est moins prononcée au sein de la division "Telematics". Durant le dernier trimestre écoulé, l'activité relative aux gestionnaires de flottes a engrangé 39,4 millions d'euros, soit 8% de mieux que l'an passé, portant le chiffre d'affaires à 120,1 millions d'euros, après neuf mois d'exercice.

 

Une prévision de CA 2017 revue à la baisse

 

Le rapport trimestriel de TomTom fait état d'un bénéfice brut de 140,5 millions d'euros, soit 3% de moins qu'à la même période l'an passé. Considérant l'exercice 2017, à fin septembre, il s'élève à 433,5 millions d'euros, en progression de 5%. Mais le groupe reste donc dans le rouge, avec un résultat opérationnel à -170,4 millions d'euros, contre +9,4 millions d'euros l'an passé. La direction générale de TomTom a donc annoncé revoir à la baisse ses objectifs de chiffre d'affaires 2017, à 900 millions d'euros, contre 925 millions prévus initialement. Une correction mal accueillie par les places de marché, soit dit en passant.

Gredy Raffin