Distribution
Easyverif et Bonnie&Car : une synergie qui promet
12/07/2017 - Tanguy Merrien

 

"Deux tiens vaut mieux que trois tu l'auras", dit le dicton. C'est ce que pensent aussi les créateurs des deux jeunes start-up Célina Maubert (Easyverif) et Maxime Grandjean (Bonnie&Car), lesquels ont décidé d'allier leurs concepts afin de maximiser et sécuriser les transactions de VO en ligne tout en éloignant les arnaques.

 

Au départ, il y a un peu plus d'un an, l'idée de Célina Maubert, cofondatrice d'EasyVerif (aux côtés de Cédric Boisson, NDLR) est simple et évidente : apporter aux consommateurs l'expertise d'un professionnel avant tout achat ou réservation dans les domaines de l'immobilier et des véhicules d'occasion. Une façon d'éviter les arnaques, d'une part, et, d'autre part, de rassurer le consommateur qui n'aurait pas les compétences. Dans le milieu automobile, il est dit en effet que "83% des acquéreurs pensent qu'il faut s'y connaître pour acheter un véhicule d'occasion".  

Afin de répondre à toutes ces problématiques, EasyVerif a ainsi mis sur pied un réseau de 700 contrôleurs répartis dans toute la France. Ces contrôleurs ? "Ce sont tous des professionnels, ou anciens professionnels issus des secteurs de l'immobilier ou de l'automobile, tous compétents dans leur spécialité, leurs expériences ayant été vérifiées", explique l'entreprise. A partir de cette base, la start-up met en relation l’utilisateur avec l'un de ces contrôleurs, afin que celui-ci se déplace pour vérifier et contrôler le choix du client. Pour un tarif unique de 79€, le client obtiendra un compte-rendu détaillé et l’avis du contrôleur sur le bien qu’il convoite.

 

Parallèlement, et quelques mois avant la création d'Easyverif, Maxime Grandjean lançait de son côté, avec Bonnie&Car, une plateforme d'accompagnement permettant de vendre son véhicule à un particulier "sans toutes les contraintes liées à ce type de projet". Les véhicules confiés à Bonnie&Car sont ainsi "minutieusement vérifiés pour assurer la transparence de la transaction" quand, en parallèle, les annonces sont diffusées au juste prix du marché et les relations acheteur/vendeur encadrées jusqu'à la transaction finale. En outre, les paiements sont "systématiquement contrôlés via un partenariat avec la Banque de France", assure enfin Bonnie&Car.